La SM4 finit bien l’année, victoire 3-1 contre l’ASPTT2

81045015_2599795460249862_3639738230762373120_n

Les Brazil ont joué leur dernier match de l’année 2019 et celui ci s’est terminé par une victoire face à l’ASPPT2. Des instants décisifs aux 3 points obtenus, des supporters sur le banc à Anthony  »Black Cat » Varichon, retour sur une belle performance avant les fêtes.

Ce dernier match de l’année est l’occasion d’affronter la dernière équipe potentiellement à la portée des Brazil : ASPPT2. Phase d’observation jusqu’au premier temps mort, analyse des forces/faiblesses adverses jusqu’au 2ème set, le match est au coude à coude. Bien que moins tranchant physiquement, l’ASPPT2 joue à l’expérience, trouve les mains au bloc, sert sur les zones compliquées à défendre et Anthony reste fidèle à sa réputation : défaite 25-23 des Brazil.

Le deuxième set voit remplacer Xavier par Raph, très bon sur ce match. Ajustement sur le temps de saut, un bloc propre et efficace, les attaques adverses sont inefficaces et semblent se heurter à un mur. Il se murmurait dans les couloirs du gymnase que l’amicale berlinoise du 3eme Reich étaient venus prendre des notes. Nonobstant les points lachés sur des services adverses intelligemment joués, les Brazil conclu le set par une attaque gagnante de  »Chat Noir » : la neige au sahara, la retraite à 55 ans, une manif sans casseurs, Dinguerie!

C’en est trop : la moitié de l’équipe est changée et Antho sur le banc. La terre se remet à tourner à l’endroit et les Brazil arrive à 13-4. Etienne distribue des parpaing au service comme un lisboète sur un chantier et l’équipe joue des très belles séquences en relance. Mais cette année c’est la réception qui fait défaut et les erreurs se payent cash, avec un majoration de 10%. L’avance fond comme neige au soleil et les équipes jouent le money time 22-22. Malgré une balle de set sauvée par les Brazil, la team arrache le troisième set 28-26. Ouf!

Avec un effectif remodelé au début du 4ème set, les repères se perdent et rapidement les automatismes font défaut. L’ASPPT s’envole comme le cours du pétrole, mène au 2 ème temps mort, 12-18. Encore 2 bons services, le capitaine do Brazil prend son dernier temps mort 12-18.

A ce moment, voici ce qui s’est passé dans les faits : Anthony descend de la chaise d’arbitre pour demander au capitaine et passeur  » tu veux que je rentre sur toi pour te préserver pour le 5ème set? ». le  »Captain America » en regardant son équipe dans les yeux :  » Je pense que l’on peut revenir, montrez que vous êtes capable de revenir et montrez que nous sommes capable de revenir ». Ce genre de discours qui ferai passer Williams Wallace et Gladiator pour des playmobiles. Un tournant du match, une prise de conscience, une réussite collective, on peut appeler ça comme on veut, mais l’équipe à su jouer la partition juste et adéquat pour revenir dans le match. Ils ne savaient pas que c’était impossible donc il l’ont fait. La confiance changeait de camp petit à petit et les points défilent comme sur un podium Chanel : Victoire des Brazil 25-22, 13-4 après le 2ème temps mort.

Les sourires étaient de mise pour remercier les supportrices ayant fait le déplacement et pour terminer l’année de cette manière, avec ce fighting spirit. Un ancrage de cet état d’esprit est à réaliser pour le prochain match en 2020 contre l’ASPEA. On se revoie après la trêve des confiseurs. Obrigado.